Le jardin de Pamplemousses

A travers les âges, il a été baptisé de différentes façons : le jardin Mon-Plaisir, le jardin Royal, le jardin des plantes et maintenant s'appelle officiellement le jardin botanique Sir Seewoosagur Ramgoolan, le père de la nation mauritienne, premier dirigeant du pays après l'indépendance (premier ministre de 1968 à 1982), qui été incinéré en ce jardin

Il fut créé par François Mahé de la Bourdonnais en 1735 qui y construisit sa demeure "le Château Mon-Plaisir" Celle-ci subit les outrages du temps et fut remplacée par une batisse construite par les Anglais qu'on peut voir actuellement.

Le parc botanique connut son véritable essor en 1768 quand Pierre Poivre en fut nommé administrateur. Sous sa houlette, le parc se développa, Pierre Poivre n'hésitait pas à prendre des risques considérables pour rapporter de ses expéditions des nouvelles espèces qu'il dérobait partout où il le pouvait.

Jean-Nicolas Céré lui succéda et continua d'introduire de nouvelles plantes, surtout ornementales. Il faut signaler qu'il encouragea la production de jacquiers qui servirent et servent toujours à fabriquer les pirogues des pêcheurs de l'île.

Quand l'île devint anglaise, James Duncan participa à l'élaboration du jardin en faisant venir de nombreuses et nouvelles espèces comme les bougainvillées, lauriers, et orchidées.

La visite démarre déjà par le franchissement de l'imposante et magnifique grille en fer forgé qui en 1862 remporta le premier prix de l'exposition coloniale d'Oxford. Chaque pilasse porte un blason représentant une licorne et un lion couronnés. Le parc s'ouvre à vous, et si parfois, on peut reprocher un déficit d'information sur les végétaux rencontrés, ceux-ci sont bien regroupés dans une logique thématique.

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Les palmiers :

Vous pourrez dénombrer 95 espèces de palmiers originaires de toures les parties du monde : îles de l'Océan Indien, mais aussi d'Afrique, d'Asie, d'Amérique Centrale. Lors de votre visite, vous observerez les magnifiques palmiers royaux aux stipes (troncs) droits comme des colonnes qui se dressent sur l'avenue transversale Pierre Poivre.

 

Vous découvrirez le palmier blanc, celui qui produit ce qu'on appelle en Europe "les coeurs de palmier" ou à Maurice "la salade du millionnaire". Autre palmier bien spécifique, le palmier bouteille dont le tronc ventru sert à fabriquer des instruments de musique, ou le palmier raphia . Autre merveille le palmier talipot, qui peut atteindre 20 mètres de haut. Ses feuilles peuvent peser 50 kilos, il ne fleurit qu'une fois au bout d'un laps de temps de 30 à 80 ans, son inflorescence peut atteindre 6 à 8 mètres de haut et il peut y être dénombrées des millions de fleurs. Il meurt après la floraison. Vous trouverez ce palmier à la croisée des avenues Telfair et Cossigny.

Les plantes aquatiques :

La photo qui illustre chaque reportage sur le Jardin de Pamplemousses est inévitablement celle représentant le bassin des nénuphars, les "Victoria Amazonia" qui peuvent atteindre plus d'un mètre de diamètre et dont la feuille peut supporter le poids d'un petit enfant. Leurs fleurs sont blanches le matin, roses dans la journée et violettes le soir. Elles ne vivent que deux jours, hélas

A l'entrée de la rue Pope Hennessy, vous tomberez nez-à-nez avec le bassin des lotus. Leurs magnifiques fleurs sont vénérées par les Hindous. Faites couler un peu d'eau sur leurs feuilles et vous constaterez leur imperméabilité.

Au détour de votre promenade, vous décourirez également des jacinthes d'eau et des nymphéas.

La section des épices :

C'est en 1770 que Pierre Poivre introduisit les muscadiers (pour la noix de muscade), et les girofliers (pour les clous de girofle). Egalement présents le poivre quatre épices ainsi la canelle de Ceylan, le gingembre ou le camphre sauront vous enivrer de leurs senteurs

Les arbres ornementaux ou à forte valeur économique :

Ils sont très nombreux dans le parc et certaines espèces très rares sont des trésors botaniques inestimables. Ainsi, au hasard de votre balade, s'offriront à vous des acajou, tecks, ébènes, balsa, dattiers, mangoustans, manguiers, badaniers ou lataniers. Beaucoup de plantes ou d'arbres ornementaux, présents dans l'île sont aussi bien représentés à Pamplemousses comme les flamboyants, les trochétias, les banyans, vacoas, arbres à orchidées, arbres à pains ou litchis.

Et aussi :

A la croisée des allées du parc, vous pourrez voir aussi beaucoup d'autres curiosités ou végétaux dignes d'intérêt comme une petite forêt de bambous, un figuier sacré centenaire, des plantes grimpantes dont les lianes de jade, des baobabs dont un magnifique spécimen vous accueille à l'entrée du parc.

Vous prendrez connaissance de la section des plantes médicinales, récemment installée en 1995 et d'une section des plantes endémiques à l'île dont on s'efforce de conserver le patrimoine génétique.

Des arbres rares ont été plantés par les personnalités en visite officielle, nombre de premiers ministres indiens, dont les trois Gandhi (Indira, Rajiv et Sonia), des dignitaires chinois, la princesse Margaret ou encore François Mitterrand

Il vous faudra une à deux heures de visite pour bien apprécier toute la richesse proposée dans ce parc. N'hésitez pas à prendre un guide qui saura vous expliquer et vous renseigner sur les espèces présentes.

L'entrée du parc vous coûtera 100 roupies. Il est ouvert tous les jours de 8h30 à 17h30.

Crocodile parc La Vanille

Crocodile parc La Vanille

Ce magnifique parc enchantera petits et grands

Les environs de Souillac

Les environs de Souillac

Une région à découvrir pour les amoureux de la nature.

Ile de Rodrigues

Ile de Rodrigues

Un petit joyau à découvrir.... Maurice autrefois.

La fête de Cavadee

La fête de Cavadee

Une des plus importantes fêtes tamoules

L'aventure du Sucre

L'aventure du Sucre

L'histoire de l'île Maurice et de sa principale ressource

Port-Louis

Port-Louis

La capitale dévoilera ses secrets aux plus curieux

La biscuiterie Rault

La biscuiterie Rault

La seule fabrique de biscuits manioc en Afrique

Mahébourg

 Mahébourg

Partez à la rencontre de l'ancienne capitale de l'île